La  Sophrologie 

Définition  

La Sophrologie tire son origine du grec : SôS (harmonieux),

PHREN (l'esprit) et LOGOS (la science) ; la science de l'esprit harmonieux.

Cette méthode thérapeutique inspirée de techniques occidentales et de pratiques orientales a été conçue par un neuropsychiatre Alfonso Caycedo Colombien en 1960.

Elle vise à retrouver un mieux être et permet de développer le potentiel de chacun en s'appuyant sur la conscience.

Cette pratique non tactile alterne des temps d'exercices de relaxation ainsi que des temps de visualisation et verbalisation des ressentis.

La Sophrologie aide à sortir de la négativité et permet un regard plus objectif de soi vers une harmonie et une paix intérieure unissant le corps et l'esprit.


La séance

Une séance de sophrologie dure une heure à une heure et demi.
C'est un outil de meilleure connaissance de soi et de développement personnel avant tout.
Elle permet de développer la conscience à travers l'écoute de ses ressentis profonds pour prendre de la distance avec ses émotions.
La respiration contrôlée, la détente musculaire et la suggestion mentale font partie des procédés utilisés en sophrologie pour amener la détente et favoriser l'émergence des ressentis.
Cette méthode a pour objectif de développer son potentiel, d'améliorer sa condition en cas de maladie et d'amplifier son bien être.

les bienfaits

La sophrologie favorise l'amélioration de nombreux troubles comme :
- le stress
- l'insomnie
- le manque de confiance en soi 
- une meilleure gestion des émotions
- une meilleure gestion de la douleur dans certaines pathologies.

Elle accompagne et aide les futurs mamans lors de la préparation à l'accouchement et à la maternité ainsi que les adolescents lors de la préparation de leurs examens.

La sophrologie est une philosophie de vie et s'adresse à tous, quels que soient le milieu, l'âge, l'activité ou l'état de santé.

la déontologie

La sophrologie ne se  substitue pas à un traitement médical, elle vient en complément et accompagne.

Le sophrologue ne pose aucun diagnostic et n'influence pas les choix thérapeutiques de ses patients; ceci est réservé au médecin.